2010 - 2021

CLAP DE FIN POUR L'AVENTURE ENDING SATELLITES

Certaines périodes de la vie se dilatent tant, sous les bourrasques du temps, que lorsque l’orage est passé et résonne au loin, on en vient à ne plus reconnaître ces paysages que l’on pensait jusque là familiers.

Comme il arrive que le vent soufflant sur les années qui passent efface les contours devenus indistincts d’une vérité que l’on croyait absolue et qui finalement, n’était que parcellaire. Que le ressac de ces rôles que l’on joue emporte tout dans le fracas de son éternel va et vient. Pour ne laisser que les vestiges de ces mots écrits dans le sable, que l’on pensait gravés dans la pierre.

Certaines périodes de la vie se dilatent tant, sous les bourrasques du temps, que lorsque l’orage est passé et résonne au loin, on en vient à ne plus reconnaître ces paysages que l’on pensait jusque là familiers. Comme il arrive que le vent soufflant sur les années qui passent efface les contours devenus indistincts d’une vérité que l’on croyait absolue et qui finalement, n’était que parcellaire. Que le ressac de ces rôles que l’on joue emporte tout dans le fracas de son éternel va et vient. Pour ne laisser que les vestiges de ces mots écrits dans le sable, que l’on pensait gravés dans la pierre.

Il y a 11 ans, j’ai mis en orbite Ending Satellites, ce projet en solo que vous suivez ici. Plusieurs EPs, trois albums, de belles collaborations plus tard et des certitudes en moins, je suis parvenu aux dernières lignes de cette page : il n’y a guère plus de place que pour écrire la conclusion de ce chapitre, qui aura été palpitant.

Maintenant, il s’agit d’en ouvrir un autre.

Il y a aujourd’hui pour moi cette urgence de marcher sur cette ligne que je vois filer vers l’horizon. Sans détour ni faux semblant, sans doute ni hésitation. Le soleil dans le dos, éclairant les possibles. Et incarner au mieux les essentiels, en laissant sur le bord du chemin tous ces masques.

Aujourd’hui, le nom de Ending Satellites renvoie à une époque désormais révolue de ma vie. Une période que j’ai mis du temps à construire et encore plus à quitter. Je m’en rends compte aujourd’hui, où tout résonne de cet écho de plus en plus proche.

Pourtant, le grand bal de la musique continuera.
Mais sous mon vrai nom, dorénavant.

Ending Satellites n’est plus. Merci de votre soutien, de vos mots et de vos silences. Merci d’avoir permis aux musiques de Ending Satellites de vous suivre dans la lumière et l’ombre de vos vies, d’avoir pu accompagner certaines de vos journées et de souligner du bout des lèvres certaines de vos émotions. C’est un cadeau inestimable.

Damien.

Plus d’informations sous peu quant à la suite de l’aventure sur le site damiendufour.com :